Découvre ici toutes les démarches administratives à effectuer pour étudier et t'installer en France

Les démarches à engager avant ton départ

Pour pouvoir séjourner sur le territoire français, tu dois commencer par effectuer ta demande de visa dans l’ambassade ou le consulat français le plus proche de chez toi. 

La démarche de demande de visa ne peut être entamée plus de 3 mois avant ta date d’arrivée en France. Cela te laisse donc le temps de rassembler tous les documents et les informations nécessaires à la demande. 

Si tu es résident d’un pays de l’Union Européenne, tu n’as pas besoin de visa. 

Lors de ta demande de visa, une adresse fixe en France pour les 3 premiers mois va t’être demandée. Il est donc important de mener ta recherche de logement en parallèle de ta demande de visa.

Résidence universitaire, appartement individuel, colocation ? La recherche de logement est plus ou moins facile en fonction de tes préférences et de la ville dans laquelle tu vas étudier. 

Dans tous les cas, tu devras la préparer bien avant ton départ car trouver un logement implique aussi d’effectuer de nombreuses démarches administratives. 

Tu trouveras toutes les informations sur le logement ici.

Les étudiants qui résident en dehors de l’Union Européenne ne sont couverts par le système de santé français qu’à partir du jour de leur inscription dans une école ou une université. 

Cela signifie que s’il t’arrive un accident entre ton arrivée en France et l’inscription dans ton établissement, tu ne seras pas couvert par la sécurité sociale française. 

Il est donc très important de souscrire une assurance santé temporaire pour les premiers jours suivant ton arrivée.

Les démarches à engager après ton départ

En France, la Sécurité Sociale est gratuite et permet de bénéficier d’un remboursement partiel ou total des frais médicaux. Cette prise en charge représente généralement 70% des frais avancés lors d’une prestation médicale classique. Le reste des frais à charge peut être complété par une mutuelle privée.

Pour les Européens : 

Il suffit d’avoir sa carte européenne d’assurance maladie pour être couvert par la Sécurité Sociale française. La carte européenne est gratuite et doit être demandée dans ton pays d’origine. Si tu as déjà cette carte en ta possession, vérifie bien sa date de validité. Si tu n’as pas de carte européenne d’assurance maladie en ta possession, il faut que tu t’inscrives à la Sécurité Sociale française. 

Pour les non-Européens : 

Il faut t’inscrire à la sécurité sociale sur le site de l’assurance maladie. Attention : tu ne seras couvert par la Sécurité Sociale qu’une fois ton inscription dans un établissement français réalisée. Cela arrive généralement quelques jours voire quelques semaines après ton arrivée. Entre-temps, tu n’es pas couvert et nous te conseillons donc de souscrire à une assurance santé temporaire. 

Pour les Québécois : 

Il n’est pas nécessaire de t’inscrire à la Sécurité Sociale. Grâce aux accords franco-québécois relatifs aux frais médicaux, il suffit de remplir le formulaire SE 401-Q-102 bis (ou SE 401-Q-106 si tu participes à un programme d’échange entre universités) pour être couvert.

En complément de la Sécurité Sociale, tu peux également souscrire une complémentaire santé privée, appelée « mutuelle ». Ce service étant payant, il n’est pas obligatoire mais fortement recommandé si tu souhaites être remboursé de 100% de tes frais médicaux. 

Pour en savoir plus sur le tiers payant, les tarifs conventionnés, les mutuelles et les numéros d’urgence, consulte notre article sur le système de santé en France.

Certains organismes (notamment les banques) demandent aux étudiants internationaux d’avoir un numéro de téléphone français. Heureusement, il existe en France de nombreuses formules d’abonnement sans engagement à des prix assez bas. Tu pourras facilement les résilier une fois ton séjour en France terminé.

Pour en savoir plus sur les différents types d’offres disponibles et la procédure à suivre pour en profiter, consulte notre article dédié.

La plupart des organismes publics, comme la CAF ou la Sécurité Sociale, effectuent uniquement les remboursements par virement bancaire sur un compte français ou européen. De la même manière, si tu souhaites souscrire à un contrat pour le téléphone, internet, l’électricité et le gaz, tu auras besoin d’un compte en banque français. 

Certains organismes publics et entreprises acceptent les comptes en banque européens, mais cela n’est pas automatique et ne concerne pas tous les pays européens. Nous te conseillons donc d’ouvrir un compte français pour simplifier et centraliser toutes tes démarches. 

Pour en savoir plus sur les documents nécessaires à l’ouverture d’un compte en banque et sur les termes spécifiques au secteur bancaire, consulte notre article dédié.

La CAF est un organisme français public chargé de verser des prestations financières à caractère familial ou social. Elle peut aider les étudiants internationaux à payer leur loyer via les APL (Aide Personnalisée au Logement). Le montant de cette aide dépend de nombreux critères : ta situation familiale, le prix de ton loyer, la taille du logement, etc. 

Attention ! La demande d’APL est l’une des difficultés principales des étudiants internationaux qui arrivent en France. En effet, le site de la CAF n’est disponible qu’en français et certaines questions peuvent être compliquées à comprendre. 

Nous te conseillons fortement de te faire accompagner pour réaliser ta demande. Retrouve ici notre article complet sur la CAF

Tous les détenteurs d’un visa portant la mention « étudiant », « passeport talent », « stagiaire » doivent le faire valider au plus vite après leur arrivée en France. 

Pour ce faire, tu dois t’acquitter d’une taxe dont le montant dépend du type de visa qui t’a été délivré. Son paiement s’effectue au travers de l’achat d’un timbre fiscal électronique. 

Tu as 3 mois pour valider ton visa après ton arrivée en France. Si tu ne l’as pas effectué dans le délai imparti, ton visa ne sera plus valable et ta situation en France sera considérée comme irrégulière. 

En cas de voyage à l’étranger, tu ne seras plus alors autorisé à revenir sur le territoire français. 

Pour savoir comment valider ton visa, consulte notre article dédié.

La Contribution à la Vie Étudiante et de Campus ne concerne que les étudiants venant en France hors échange. 

Cela signifie que si tu étudies en France par le biais d’un programme d’étude de type Erasmus+, tu n’as pas besoin de payer cette contribution. 

Si ce n’est pas le cas, il faut t’acquitter de cette contribution car une attestation de paiement te sera demandée lors de ton inscription dans ton établissement.